Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

*****

Les aides en vidéo

Philippe Mercier

 

Son forum d'aide

 

calculette scientifique
Wiris

flèches vers

Articles Récents

Des rubriques et des lieux

18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 23:33

Un petit exercice qui met en jeu

- écriture d'un nombre
- équations
- diviseurs
- nombres premiers entre eux

Avec sa solution pas à pas
et
un outil pour faire des essais (simuler les valeurs)

 

Au-delà du résultat

Dans cet exercice on peut voir que la recherche par tâtonnement est aussi intéressante du point de vue de la stratégie (si ce n'est plus) que la recherche par résolution de l'équation.

En effet, par essai de calcul, on voit très vite que les deux chiffres doivent très proches.
On déduit également de l'équation que A est Plus petit que B.
Ce qui limite le périmètre de recherche et permet d'aboutir après très peu d'essais.

Ces stratégies peuvent par ailleurs être considérées comme plus susceptibles de généralisation dans des problèmes du quotidien que les savoirs utilisés dans la démonstration.

Ce qui n'est pas sans conséquence sur :
Que doivent apprendre les mathématiques ? 
Jusqu'à quel niveau de maîtrise ? (Jusqu'où insister ... enfoncer le clou ?)
Quel dosage entre les approches par tâtonnement et la résolution de problème par démonstration ?

Lorsque je vois les difficultés des élèves à penser avec la partie intégrée à leur conscience de leurs savoirs, il me semble que le curseur est actuellement bien trop d'un côté et que l'on insiste bien trop pour apprendre à des enfants le plus souvent en échec dans l'approche "démonstration" ce qui ne sera jamais qu'un substrat étranger et perturbateur dans le fonctionnement de leur pensée.

Voir "Ces enfants empêchés de penser"

Extrait :

A propos de l'enseignement des mathématiques, me revient la fin d'une inspection au cours de laquelle je me suis vu reproché le fait de ne pas avoir, lors de l'introduction aux fonctions (troisièmes), de ne pas avoir fixé le vocabulaire (je l'ai donné sans le faire noter comme leçon sur le cahier de cours)

Mes dernières paroles à l'inspecteur furent alors :

"Monsieur nous n'avons pas la même conception de l'enseignement.
En ce qui me concerne, je ne conçois l'apprentissage d'une notion qu'après 
- Une phase de sensibilisation : s'appuyer sur les expériences et savoirs internes (au-delà des couches de savoirs posés non assimilés) pour susciter l'intérêt.

- Une phase d'information, analogue à une visite rapide d'un site archéologique (Survol de l'ensemble de la notion - premier motif de ce que l'on nomme l'apprentissage spiralaire)"...

C'est alors que l'on peut passer à l'apprentissage de la notion, 

suivi, lorsque c'est utile, (ce ne l'est pas toujours dans l'année ... mais plus tard, et peut-être pas pour tous les élèves) par la phase de maîtrise. (Etre capable de faire sans plus passer par la compréhension des étapes ...
La dernière phase, réservée aux apprentissages essentiels étant l'expertise. Lorsque le geste est intégré à la main, comme pour l'écriture.

Sans ces différentes phases, sauf pour quelques élèves "myopes", l'apprentissage ne peut être réellement intégré à ce que comprend et sait l'élève.
Il sert uniquement alors , pendant la durée des études (voire même uniquement jusqu'au contrôle) à être efficient.

Partager cet article

Repost0
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 10:33

Un petit exercice donné en cinquième, en fin de contrôle de synthèse sur les fractions

Ici la première réaction pourrait être
il manque des données.

Ce serait oublier le principe même d'une recherche (sourire)²

Il y manque souvent des données.

On pourrait également se dire :

côté celle ou celui qui en sait long ... qu'il n'y a pas qu'une solution !!! ?!!!

 

côté celle ou celui qui est un peu dérouté ... que c'est impossible à faire.

Mais

côté celui ou celle qui en sait long ... la plupart des problèmes ont plusieurs solutions et ce n'est qu'en maths qu'on habitue à l'unicité plus qu'à la multiplicité des solutions.

 

côté celui ou celle qui est un peu dérouté ... courage !

-------------------

Proposition la plus fréquente (et c'est un peu normal pour une première approche)

27 x 2 = 54 Bill avait 54 billes il en a perdu la moitié

(extraits de copies)

proposition de correction

Une autre proposition 

27 x 2 = 54 Bill avait 54 billes et il les a toutes perdues

proposition de correction

 

[D'autres propositions sont les bien venues]

Partager cet article

Repost0