Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

*****

Les aides en vidéo

Philippe Mercier

 

Son forum d'aide

 

calculette scientifique
Wiris

flèches vers

Articles Récents

Des rubriques et des lieux

15 mars 2019 5 15 /03 /mars /2019 10:23

 

Dans cet exercice, on entraîne l'élève à situer un nombre par rapport à un autre.
En même temps, on travaille sa familiarisation avec les symboles qui permettent de comparer des quantités (ici réduites à des nombres), à savoir

< (le plus petit est à gauche)

> (le plus petit est à droite)

= (les deux quantités sont égales)

 

Une précision capitale, et qui n'est pas assez donnée comme une propriété fondamentale des quantités.
On ne peut comparer des quantités en se servant de leurs nombres, que si elles ont la même unité.

Ainsi on ne peut pas comparer 1 000 000 km et 1,2 années lumières
en se servant simplement des nombres 1 000 000 et 1,2

Il en est de même pour l'addition ou la soustraction.

On ne peut additionner 3 pommes et 4 poires
(mais, en changeant d'unité, on peut obtenir 3 fruits + 4 fruits = 7 fruits)

 

Si on revient à l'exercice lui-même, les parents ne doivent pas intervenir ici pour "aider" leur enfant à trouver (ou corriger) le signe qui convient. Tout juste peuvent-ils les encourager à vérifier si, a minima, ils ont toujours utilisé un symbole avec le même sens.
(travail sur la cohérence et la relecture)

 

 

Ici aussi,  il y a bien mieux à faire pour les parents.

Par exemple, proposer la comparaison de deux ... n'importe quoi.

Un des objectifs du travail sur la plasticité mentale (on pourrait dire tout simplement, l'intelligence) est de nuancer les opinions tranchées, les jugements définitifs.

Par exemple, réduire l'utilisation des expressions "c'est la même chose" (confusion) et "ça n'a rien à voir" ou "ça n'a aucun rapport" (disjonction totale)

 

 

 

Cette comparaison de deux n'importe quoi, par exemple une chaise et un stylo, mettra en évidence (? plus ou moins) le fait que l'on ne compare pas directement des "choses" mais des caractéristiques de celles-ci. 
Par exemple ici leur poids respectifs, leur épaisseur, leur clarté, leur prix, leur utilité comme support (barème à établir) ou comme instrument pour se curer les ongles.

 

 

...
Inutile bien sur d'aller jusqu'à la relativisation de la notion de supériorité, voire ... d'élite
(quoique !)

Partager cet article

Repost0